God's Youth

c. 2008
 

Les dernières paroles de Jésus sur la croix
 
 
Quelles paroles énigmatiques que celles de Jésus sur la croix ! Pourtant, quand on les comprend, combien elles nous révèlent l'amour et la puissance de Dieu pour nous...
             
 
Les paroles d'un homme qui va mourir ont un poids extraordinaire. Face à la mort, il n'y a plus de séduction, de tromperie ou d'affectation : on est tel qu'on est. Les dernières paroles des mourants sont souvent très banales, mais celles qu'a prononcé Jésus sur la croix sont dignes d'être retenues.

Après un procès truqué, des injures, des coups de fouet et des heures sans manger ni boire, Jésus est condamné. Il n'a plus de force et ne peut même plus porter sa croix jusqu'au Golgotha (littéralement, " le lieu du crâne "), où on va le crucifier. Arrivé là, les soldats l'allongent sur la poutre et enfoncent à coups de masse des clous dans ses mains et dans ses pieds. Il est inutile de décrire la douleur d'une telle opération. Des foules sont venues assister à tout cela. Des chefs religieux, des prêtres et des gens du peuple commencent à le regarder fixement pour voir s'il fera quelque miracle. Ne voyant rien, ils se mettent à l'injurier en tournant autour de la croix.

Mais soudain, alors qu'il est midi, des ténèbres tombent sur la région, sans qu'aucune explication scientifique ait jamais pu être avancée (ce n'était ni une éclipse ni une tempête). Ces ténèbres durent trois heures. Après six heures de souffrances terribles, Jésus pousse un grand cri et rend l'esprit. Au même moment, survient un tremblement de terre : les rochers se fendent, des tombes s'ouvrent à Jérusalem et le voile du Temple barrant l'accès au lieu très saint (fait de plusieurs dizaines d'épaisseurs de tissus) se déchire de haut en bas ! Tout cela est si étonnant que le centurion romain qui garde Jésus s'écrie : "Assurément ! cet homme était Fils de Dieu !"

Jésus n'est pas un martyr : il a volontairement donné sa vie ; sa mort n'est pas fortuite : elle était prophétisée des siècles auparavant. Mais voyons maintenant les sept dernières paroles prononcées par Jésus du haut de la croix.
 
1. Père, pardonne leur parce qu'ils ne savent ce qu'ils font...
 
Sa première pensée et sa première parole d'agonisant vont vers ses persécuteurs, non pour les maudire ou pour se justifier, mais pour les... pardonner.
Quel homme aurait cette faculté de pardonner ceux qui le torturent aussi injustement ? Le Fils de Dieu montra ainsi de quoi était capable la miséricorde de Dieu. Contrairement aux philosophes et aux chefs religieux qui disent et ne font pas, Jésus a enseigné d'aimer ses ennemis et l'a fait ! A cause de cette parole, ni les juifs ni les romains ne seront tenus particulièrement responsables par Dieu de la crucifixion de Christ. Car en réalité, comme l'a expliqué le Christ, nous sommes tous responsables de sa mort, puisqu'il est venu mourir à cause de nos péchés (c'est ainsi que la Bible appelle le mal qu'il y a en nous).
 
2. Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le Paradis...
 
Après s'être occupé de ses ennemis, Jésus s'occupe d'un brigand crucifié à ses côtés. Celui-ci se repent de ses fautes et s'écrie : "Souviens-toi de moi quand tu seras dans ton règne ! " Jésus lui répond : "Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis". Cette parole confirme l'existence d'une vie après la mort. Elle confirme aussi la simplicité du salut : ce brigand ne pouvait rien faire pour se sauver ! Cloué sur la croix, avec une vie de meurtrier et de voleur sur la conscience, que pouvait-il espérer du Dieu saint ? Mais il y a une chose qu'il pouvait encore faire : se repentir et croire en Jésus ; ce qu'il fît... Et il reçût la promesse d'aller au paradis, aussitôt après sa mort.
Qui ne rêverait pas de s'entendre dire cette phrase avant de mourir ? Et pourtant, Jésus nous fait la même promesse : "Celui qui écoute ma parole et qui croit à celui qui m'a envoyé a la vie éternelle et ne vient pas en jugement mais il est passé de la mort à la vie" (Evangile de Jean ch.5 v.24).
 
3. Femme, voilà ton fils... Jean : Voilà ta mère...

Les disciples de Jésus l'avaient abandonné, sauf sa mère et Jean. Ils étaient là, au pied de la croix, le cœur brisé. Encore une fois, au lieu de penser à lui-même, de gémir et d'en vouloir à la terre entière, Jésus s'occupe des autres. Il confie sa mère (probablement veuve) à Jean. L'expression "Jean : voici ta mère" ne veut pas dire autre chose que : "Pourvois à ses besoins et prends soin d'elle comme si elle était ta propre mère".
 

4. Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

Lorsque les ténèbres tombent sur le pays, Jésus pousse un cri d’angoisse : " Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? ".  Cette parole semble la plus énigmatique. Dieu aurait-il abandonné son Fils ? Pourtant c'est cette parole qui nous permet de comprendre la signification de sa mort :
Ce cri de Jésus est celui du Psaume 22:2, prophétique. Rappelons-nous que la crucifixion avait lieu pendant la Pâque juive, et qu'à cette occasion on tuait un agneau pour le pardon des personnes. Et pendant que les juifs préparaient leur agneau en le saignant et en le cuisant avec des herbes amères, l'Agneau de Dieu versait son sang sur la croix et subissait l'amertume de la colère de Dieu, du jugement éternel, à notre place. A cet instant, le Père a frappé le Fils pour nos péchés. Jésus a subi le jugement dans son corps, mais aussi et surtout dans son âme et dans son esprit.

Dieu est un Dieu saint, c'est-à-dire pur, ne pouvant cohabiter avec le péché. Jésus, portant sur lui à ce moment-là tout le péché de l'humanité, s'est alors retrouvé séparé spirituellement de son Père : " Celui qui n'avait pas connu le péché, il(Dieu) l'a, pour nous, identifié au péché, afin que par lui nous soyons rendus justes devant Dieu" (2ème épître de Paul aux Corinthiens ch.5 v. 21). C'est ce qu'on appelle la substitution de Christ envers nous.

Son cri est l'expression du sentiment de détresse qu'il a expérimenté au moment où lui, le juste qui n'avait jamais connu le mal en lui-même, s'est retrouvé porteur de nos péchés. Il a expérimenté la séparation d'avec Dieu qui est la nôtre, tant que nous restons éloignés de Dieu par notre attitude. Ce n'était pas un cri de révolte, ni un manque de confiance. Il dit "mon dieu", et non : "Dieu, qu'est-ce que tu fais !? Existes-tu seulement pour permettre que je souffre ça ?!". Et cette séparation n'a duré qu'un instant, le temps pour Jésus d'accomplir sa mission (cf ci-dessous).
 

5. J'ai soif !
 
Cette cinquième parole révèle aussi toute l'humanité souffrante du Christ : " J'ai soif ! " Il a soif car l'écartèlement des bras et la pendaison amènent le crucifié à faire des efforts surhumains pour respirer. Il refuse le vin mêlé de fiel (Evangile de Matthieu ch.27 v.34), sorte de drogue qui apaise la douleur, afin de subir une pleine condamnation pour nous : il a bu la coupe de la colère de Dieu jusqu'à la lie. Mais il ne refuse pas le vinaigre (Evangile de Jean ch.19 v.28-30) qui, par son amertume, apaise sa soif, afin d'accomplir les Ecritures (Psaume 69:21-22).
 

6. Tout est accompli !
 
Puis vient la fin et cette sixième parole, qui n'est pas un râle de soulagement, mais un cri de victoire ! Matthieu précise en effet (ch. 27 v.50) que Jésus poussa un grand cri, ce qui était normalement impossible à quelqu'un qui n'avait plus que quelques filets d'air pour respirer.
" Tetelestai (en grec) ! Tout est accompli ! " Ces trois mots résonnent à mon oreille comme la plus grande victoire jamais obtenue : la condamnation que méritaient mes péchés a été subie par mon Sauveur. Il a été jusqu'au bout pour moi. Il a tout payé, toute la dette que j'avais, tout le mal que j'ai pu penser, dire ou faire. Mon salut est acquis et je n'ai plus qu'à le recevoir par la foi !
 

7. Père, je remets mon esprit entre tes mains.

Ayant tout accompli, Jésus pouvait remettre son esprit au Père, en signe de soumission absolue. Sa première parole dans les Évangiles avait été : "Ne savez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père ? " Et ses dernières sont : "Tout est accompli ! Père, je remets mon esprit entre tes mains…"
Il ne succombe pas, il n'est pas emporté par la mort, mais il remet son esprit. Et c'est ainsi que s'est éteint le Sauveur... Mais pas pour longtemps, puisque trois jours plus tard, il ressuscita des morts et se montra à des centaines de personnes.
Quelle naissance miraculeuse, quelle vie étonnante, quelle mort extraordinaire et quelle merveilleuse résurrection que celles de Jésus-Christ ! Qui d'autre que Dieu lui-même pouvait manifester tant d'amour à notre égard ?
Comprenez-vous ce que Jésus a subi et fait pour vous ? Saisissez-vous l'amour de Dieu manifesté dans ce don de la vie de son Fils Jésus à votre place ? Jésus l'a fait par amour pour vous, pour vous permettre de ne plus être séparé(e) de Dieu par vos péchés. Par son sacrifice et sa victoire sur la mort, il vous permet d'avoir l'assurance de la vie éternelle, parce qu'il a pris sur lui la mort à laquelle votre péché vous condamnait.
A vous maintenant d'accueillir ce cadeau de Dieu. Vous pouvez expérimenter la présence de Dieu, son salut offert gratuitement.

ein Bild
Je connais mes brebis, et elles me connaissent,
comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.
Jean 10: 14 - 15
Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions.
Même sur les serviteurs et sur les servantes, Dans ces jours-là, je répandrai mon esprit.
Joël 2: 28 - 29
Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.
Apocalypse 3: 20
Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Esaïe 53: 4 - 5
 
Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (31 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
God's Youth